Jour 14... déjà deux semaines que j'ai débuté ce challenge du zéro sucre ! Et je me crée de nouvelles habitudes :-) Et vous, avez-vous qu'est-ce qui vous pousse à changer vos habitudes ?

Me désintoxiquer du sucre raffiné, jour 14

Début janvier,  j’ai commencé un sevrage au sucre raffiné d’un mois. Si vous voulez savoir quelles sont mes motivations, je vous propose de lire cet article. J’ai aussi créé une nouvelle catégorie sur le blog. Celle-ci regroupe tous les articles traitant de ma désintoxication (oui, oui, carrément !) au sucre raffiné. Si vous voulez lire le journal de bord en débutant par le premier jour, je vous conseille donc de cliquer ici ! Et, si ça vous intéresse, j’essaie de poster en story, sur Instagram, des photos de mes repas (mais j’y arrive de moins en moins, j’avoue…)

Allez ! Trève de blabla, passons au débriefing !

 

Sans sucre merci : jour 14

Mes impressions

14 jours… deux semaines, déjà, que j’ai débuté ce challenge zéro sucre raffiné ! Avec plus ou moins de succès comme vous aurez pu le lire :-p

Aujourd’hui, les choses semblent rentrer dans l’ordre : plus d’envie incontrôlable de sucre contrairement à ce que je vivais dimanche encore. Je continue sur la lancée d’hier et je peux donc vous refaire une petite liste des avantages de cette cure !

Les avantages de cette cure après deux semaines

  • plus de tonus
    Je n’ai plus cette désagréable impression de penser 1000kg et d’avoir une carcasse à déplacer en permanence. J’ai plus de motivation, plus d’allant et ça fait un bien fou !
  • plus de goût
    J’ai l’impression que mes papilles, n’étant plus assaillies de signaux hyper-sucrés, reprennent leur job là où elles l’avaient laissé. C’est donc avec grand plaisir que je décèle (encore plus) de nuances dans les saveurs de mes aliments. C’est vraiment intéressant et agréable.
  • une meilleure organisation
    A cause de mes intolérances, je devais déjà être plutôt organisée pour les repas. Toutefois, ces derniers temps, on s’était laissés aller et on avait tendance à faire les courses au jour le jour. Ici, vu les crudités et légumes cuits que je mange à midi, je dois m’organiser la veille pour cuire et râper. Je suis donc obligée de reprendre un rythme (qui, soyons clairs, me convient bien mieux que l’impro totale de ces derniers temps).
  • moins de craquages
    Il y a quelques jours encore, j’écrivais « plus de craquages »… n’exagérons rien ! Enfin, non, c’est faux : je n’ai pas craqué. Par contre, c’est moins simple que ça en a l’air et ça demande tout de même de la volonté ! Effectivement, être mieux organisé permet de prévoir des petits en cas tout au long de la journée mais je dois tout de même, parfois, me raisonner. Heureusement, ce défi m’aide aussi en ça : ça serait trop bête de craquer en si bon chemin !
  • … ou du moins de craquages plus sains
    Je suis rentrée du travail affamée… et pourtant, je ne rêvais pas d’un gâteau ou d’un biscuit mais plutôt d’une carotte à croquer. J’ai l’impression que mon esprit a pris l’habitude de chercher à arrêter la faim par d’autres moyens que le sucré… c’est une bonne nouvelle !

 

Photo : Pixabay

Mon menu

Tout au long de la journée, de l’eau. J’ai largement dépassé le litre d’eau aujourd’hui !

Matin

Au lever, un grand verre d’eau et mon désormais habituel porridge avec de la cannelle. J’ai aussi mangé deux mandarines, toujours parce qu’on est en pleine saison des agrumes alors autant en profiter !

Vers 10h30, petite pause noix de cajou.

Midi et après-midi

A midi, j’ai mangé un plat de légumes à la vapeur (que j’avais acheté prêt à cuire au micro-ondes : je n’avais pas eu le temps de préparer des légumes cuits pour ce midi donc j’ai acheté ça tout fait ! A midi, j’ai simplement fait chauffer mon plat et ajouté sel et poivre. En plus de ça, 1/2 concombre et des cracottes sans gluten. J’ai mangé celles-ci avec une tapenade d’artichaut que j’ai trouvé dans mon magasin bio : délicieux et sans sucre ajouté !

Vers 15h30, j’ai terminé mon paquet de noix de cajou…

Soir

En rentrant, j’aurais bien mangé une carotte crue tellement j’avais faim. Mais vu que je mangeais seule, j’ai décidé de ne pas attendre l’heure du repas habituelle et de réchauffer mon repas tout de suite. En effet, j’ai mangé les restes d’hier : champignons farcis et du chou blanc avec des carottes et quelques raisins secs. C’était donc un mélange entre un plat éthiopien (le tickle gomen) et un coleslaw…

Ensuite, j’ai mangé deux lichees ! Je trouve ce fruit un brin frustrant tant il a peu de chaire… J’ai complété, plus tard, avec une banane ! Je ne voulais pas avoir faim avant de me coucher…