Me désintoxiquer du sucre raffiné, jour 3

Depuis mardi,  j’ai commencé un sevrage au sucre raffiné d’un mois. Si vous voulez savoir quelles sont mes motivations, je vous propose de lire cet article. J’ai aussi créé une nouvelle catégorie sur le blog. Celle-ci regroupe tous les articles traitant de ma désintoxication au sucre raffiné. Si vous voulez lire le journal de bord en débutant par le premier jour, je vous conseille donc de cliquer ici ! Et, si ça vous intéresse, j’essaie de poster en story, sur Instagram, des photos de mes repas.

Allez ! Trève de blabla, passons au débriefing !

 

Sans sucre merci : jour 3

Mes impressions

Aujourd’hui, j’étais triste de ne plus ressentir l’énergie incroyable d’hier… et d’un autre côté, c’était pas mal quand même ! Je pense vraiment avoir plus d’énergie et une plus grande capacité d’attention depuis deux jours. Aujourd’hui un peu moins qu’hier mais tout de même !

J’ai moins faim tout le temps. J’imagine que mon corps s’habitue petit à petit et m’envoie donc moins de signaux d’alarme. Et je fais aussi de plus en plus facilement la différence entre la faim et l’envie de manger.

Autre avantage non négligeable, ma digestion se passe beaucoup mieux depuis deux jours. Pourvu que ça dure ! Je vous passe les détails mais, à cause de mes intolérances, ma digestion a toujours été compliquée. Entre mes intestins et mon estomac délicat, ça n’est pas toujours évident. Mais là, depuis deux jours, je sens une nette amélioration et ça me donnerait même envie de continuer sur ma lancée ! (heureusement, vous me direz, car il me reste au minimum 28 jours à passer pour arriver au bout de ce défi !)

Les moments critiques restent les moments où, en fin de repas, j’aurais pris un dessert, même un petit. Pour le moment, je m’autorise un mini-carré de chocolat juste après mon repas de midi. Je pourrais, je pense, ne pas le faire. Mais je n’ai pas envie de me frustrer totalement car je me connais : c’est le meilleur moyen de craquer assez rapidement !

Photo : Pixabay

Mon menu

Matin

Au lever, un verre d’eau à température ambiante.

Pour le petit déjeuner, environ 30min plus tard, je me suis fait un porridge sans gluten avec une cuiller à café de cannelle (je me suis de nouveau basée sur cette recette-ci). Je voulais vraiment me faire des cracottes avec du houmous mais pas de chance, j’ai oublié de cuire mes pois chiches qui avaient trempés tout le temps nécessaire… Du coup, ça attendra demain !

Comme collation, une dizaine de noix de cajou. Et j’ai, comme depuis deux jours, bu pas mal de tisane.

Midi et après-midi

Ma collègue, mon binôme de désintox, avait apporté de la soupe pour nous deux ! N’est-elle pas magique ?! Du coup, j’ai eu le grand plaisir de commencer mon repas avec une soupe maison (j’ai oublié ce qu’il y avait dedans, par contre). Ensuite, j’ai mangé les crudités (carottes, concombre, radis) et les poivrons en lanières revenus à la poêle que j’avais déjà mangés hier. Il fallait terminer tout ça avant le week-end ! J’ai ajouté un avocat et quelques cracottes sans gluten avec un mini-peu de saumon fumé. C’était vraiment un repas vide-frigo mais c’était parfait ! Et puis hors de question de laisser des légumes se gâter parce que je les aurais laissé dans le frigo au travail…

J’ai terminé le repas avec deux petit carrés de chocolat. Comme je le disais plus haut, c’est le dernier sucre que je m’autorise. A terme, j’aimerais aussi arrêter mais je ne veux pas trop brusquer mon corps : cette détox est déjà assez compliquée, je ne veux pas me mettre trop d’impératifs puis tout abandonner d’un coup.

J’ai aussi récidivé et testé une nouvelle recette de green smoothie. J’ai, cette fois, mélangé épinards, banane et pomme avec du lait végétal. La texture était très différente par rapport au premier green smoothie que j’ai réalisé mais j’ai beaucoup aimé aussi. Prochain challenge : remplacer l’épinard par du chou kale, bien plus de saison. J’ai aussi mangé une demi carotte, j’étais donc bien calée pour affronter la fin de ma journée.

Soir

Au menu, les restes, encore une fois ! Il nous restait un peu de la salade qu’avait réalisé l’Homme hier. On s’est réparti tout ça et on s’est régalés !

A l’heure actuelle, je me demande si je vais manger quelques raisins histoire de faire passer mon envie de sucre. Les après repas sont décidément les moments les plus compliqués !

Laisser un commentaire