Un mois sans sucre : jour 5. Comment cela se passe-t'il ? Quelles sont mes impressions ? Quels avantages et inconvénients à cette détox ? Vous saurez tout en lisant cet article !

Me désintoxiquer du sucre raffiné, jour 5

Mardi,  j’ai commencé un sevrage au sucre raffiné d’un mois. Si vous voulez savoir quelles sont mes motivations, je vous propose de lire cet article. J’ai aussi créé une nouvelle catégorie sur le blog. Celle-ci regroupe tous les articles traitant de ma désintoxication (oui, oui, carrément !) au sucre raffiné. Si vous voulez lire le journal de bord en débutant par le premier jour, je vous conseille donc de cliquer ici ! Et, si ça vous intéresse, j’essaie de poster en story, sur Instagram, des photos de mes repas.

Allez ! Trève de blabla, passons au débriefing !

 

Sans sucre merci : jour 5

Mes impressions

Deuxième jour de week-end et, sincèrement, celui que je craignais le plus ! J’étais en effet invitée à midi chez mes beaux parents et il allait falloir dire non aux alcools et aux chips durant l’apéro. Pour le dessert (une galette des rois, évidemment!), c’était plus simple déjà : ma belle-mère m’avait demandé si j’étais d’accord d’amener mon propre dessert et j’avais évidemment accepté. Donc, même si j’avais envie de cette fameuse galette, celle-ci avait l’avantage de combiner tous les allergènes possibles. Donc c’était niet ! Jamais je n’aurais imaginé que mes intolérances alimentaires me faciliteraient un jour la vie :p

Clairement, ce défi devient plus facile chaque jour. Aujourd’hui était officiellement mon deuxième jour zéro sucre. Comme hier, je n’ai en effet pas craqué pour du chocolat. Mes seuls apports en sucre furent donc les fruits que j’ai mangé aujourd’hui. Comme le dirait mon binôme de détox « bientôt ça fera une semaine et puis un mois sans cligner des yeux« . Elle a déjà fait cette détox, elle sait de quoi elle parle. Et vu comment c’est parti, je la crois volontiers !

Boire de la tisane m’aide définitivement à faire une transition douce à la fin des repas. Cela coupe mon envie de sucré, c’est magique. Pour le moment, je carbure donc au rooibos tilleul-menthe. Une pépite dont je vous ai déjà parlé puisque j’en ai fait une gelée pour cette recette de tartelette aux pêches.

Revenons quelques instants sur les avantages de cette cure sans sucre raffiné :

  • plus de tonus
    Je n’ai plus cette désagréable impression de penser 1000kg et d’avoir une carcasse à déplacer en permanence. J’ai plus de motivation, plus d’allant et ça fait un bien fou !
  • plus de goût
    J’ai l’impression que mes papilles, n’étant plus assaillies de signaux hyper-sucrés, reprennent leur job là où elles l’avaient laissé. C’est donc avec grand plaisir que je décèle (encore plus) de nuances dans les saveurs de mes aliments. C’est vraiment intéressant et agréable.
  • un meilleur transit
    Je vous épargne les détails mais, vu mes intolérances alimentaires (et ma nature hyper stressée), ma digestion a toujours été compliquée… Mais depuis quelques jours, de ce côté, tout va mieux merci 😉

 

Photo : Pixabay

Mon menu

Matin

Au lever, une verre d’eau à température ambiante.

Pour le petit déjeuner, j’ai repris le menu des jours 2 et 3 car je l’aime vraiment beaucoup. À savoir : du porridge avec de la cannelle. Je me suis encore et toujours inspirée de cette recette-ci (je n’ai pas fait caraméliser de poire, évidemment… il n’y avait pas de poire du tout, d’ailleurs). J’ai accompagné cela d’un demi pamplemousse et le tour était joué ! Et en fin de repas, comme je le disais plus haut, un rooibos.

Si je me suis levée plus tôt qu’hier, j’ai tout de même paressé au lit. Sachant que nous nous apprêtions, en plus, à bien manger, j’ai fait l’impasse sur la collation.

Midi et après-midi

À midi, nous étions donc invités dans la famille de l’Homme. Il y a donc eu un apéritif. Pour moi, de l’eau, quelques radis et deux tomates cerises. Puis une entrée : toasts (des cracottes sans gluten, pour moi) avec du foie-gras et une petite salade. Que les amis des animaux me pardonnent… Évidemment, je n’ai accompagné cette entrée d’aucun confit. Ensuite, en plat, une salade mauricienne. Et alors que tout le monde accompagnait sa salade de sauces en tous genres, je l’ai mangée nature. Elle se suffit de toute façon amplement à elle-même ! Puis le fameux dessert ! Pas de galette des rois, pour moi, mais une pomme râpée avec de la cannelle, un filet de jus de citron et un peu d’eau de fleur d’oranger. J’adore l’eau de fleur d’oranger mais ici le goût m’a un peu déçue. Peut-être l’association n’était-elle pas la meilleure à faire. J’ai terminé ce repas avec un thé à la citronnelle.

Soir

J’aurais voulu faire de la velouté de potimarron au curry car j’ai tout les ingrédients nécessaires au frigo. Mais je n’ai pas pris le temps de me bagarrer avec mon demi potimarron, ça sera donc pour demain ! J’ai donc, comme hier, sorti mes cracottes. J’ai mangé quelques sardines à l’huile avec des carottes râpées. Ensuite, j’ai mangé un tiers de mangue. Le reste m’attend gentiment au frigo et j’ai hâte d’être demain car j’adore ce fruit ! J’ai ensuite fait chauffer de l’eau pour nous faire du rooibos que nous dégustons alors que j’écris cet article.

Laisser un commentaire